SFR Presse
Libération
7 novembre 2019

«Cette nuit-là, je n’ai pas eu besoin de mon passeport»

Le 9 novembre 1989, après l’annonce ambiguë de l’ouverture et l’impression trompeuse que rien ne se passerait, il y eut l’allégresse, les larmes et la fête. Récit à la première personne d’une soirée historique.

6 min

La nuit la plus longue, la plus joyeuse, la plus époustouflante. Elle commence par un coup de fil de Pierre Lemoine, chef du bureau de l’AFP à Bonn. Il m’appelle vers 20 heures, ce jeudi 9 novembre : «Tu as vu les annonces de Schabowski ? Ce serait bien d’aller voir ce qui se passe du côté du Mur.» Je suis chez moi, Kantstrasse, à Berlin-Ouest. Une heure plus tôt, j’ai effectivement entendu le sec

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :