SFR Presse
Libération
31 mai 2019

Shunk et Kender, au milieu de l’art

Le centre Pompidou rassemble, dans une première rétrospective mondiale, les images de l’inséparable duo photographique, longtemps anonyme. Une documentation foisonnante qui illustre, entre reportage et portraits intimes, la scène artistique des années 50 aux années 80.

5 min

1 like

Son corps a été retrouvé parmi des monceaux de négatifs, des tirages photo, du matériel de prise de vues, des tas de détritus, des papiers froissés et des œuvres d’art. Il y en avait jusqu’au plafond. Il fallut même dégonder la porte pour pouvoir pénétrer dans ce capharnaüm. Le photographe Harry Shunk est mort seul à Manhattan à 82 ans, parmi ses souvenirs, un peu cinoque, sans héritier, oublié de

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème