SFR Presse
Le Figaro
15 juillet 2019

Les gardiens de la révolution profitent du bras de fer imposé par Donald Trump

Les sanctions américaines ont favorisé le développement des capacités économiques et militaires de ce corps d’élite.

Georges Malbrunot

6 min

Georges Malbrunot
Georges Malbrunot

EN IRAN aussi, la nature a horreur du vide. Les chantiers abandonnés par les sociétés étrangères, qui ont quitté le pays de peur des représailles américaines, ont été souvent cédés aux gardiens de la révolution, ceux-là mêmes que Donald Trump a juré de soumettre en les plaçant en avril sur la liste noire américaine « des organisations terroristes étrangères ». « Un clan mafieux », a renchéri son s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :