SFR Presse
Libération
5 août 2019

Takashi Mizutani, Larsen de corps et d’esprit

Dix morceaux hallucinés et un détournement d’avion par l’Armée rouge japonaise auront fait du guitariste dissonant, leader de Rallizes Dénudés, un véritable mythe. Sa disparition médiatique contribuant à le consacrer culte parmi les cultes.

6 min

La scène s’est répétée sur près de trente années. A l’identique, Eros et Thanatos roulés dans le même riff par les doigts d’un grand type habillé de noir au visage totalement inexpressif pour autant que l’on puisse en juger (les lunettes noires), triturant les cordes d’une guitare solid body pour en sortir dix chansons - ni plus ni moins - déclinées dans un déluge de distorsions et de larsens marq

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème