SFR Presse
L'Union
3 octobre 2018

216 VISAGES ET UN OUVRAGE D’ART

1 min

A l’origine de ce projet original, soutenu par la Ville de Reims, Romuald Ducros propose des portraits de clients qui adoptent tous la même pose sur fond noir. Pour lui, le marché représente un lieu de partage où les liens sociaux sont forts. Résultat : 216 visages cosmopolites, singuliers, tantôt solennels, tantôt joviaux, immortalisés dans un style rappelant les portraits de la Renaissance. En m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème