SFR Presse
L'Équipe
1 février 2019

Jeu au pied de récupération diabolique

1 min

1 like

Le choix de Biggar de taper au pied augmente ce qu’on appelle le « ball in play », c’est-à-dire la vitesse de déplacement du ballon, qui dépasse les 120 mètres par minute. Cela oblige les joueurs à sprinter à plus de 30 km/h, leur réclamant un effort à très haute intensité alors que nous sommes dans le dernier quart d’heure du match. Notez que les deux joueurs sud-africains en repli, Aphiwe Dyanty

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :