SFR Presse
Libération
9 octobre 2019

Mali : assauts meurtriers contre l’armée

2 min

Le bilan humain n’est pas encore définitivement établi. L’armée malienne a indiqué «provisoirement» que 40 soldats ont été tués dans l’attaque de ses positions de Boulkessi et Mondoro dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre, et évoque des dizaines de disparus. Mais le Groupe de soutien de l’islam et aux musulmans (le Jnim, selon son acronyme en arabe), qui a revendiqué l’assaut mardi dans un c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :