SFR Presse
Le Figaro
14 juin 2018

Accès aux origines : le coup de pression de la Cour européenne des droits de l’homme

Avant la révision de la loi de bioéthique, elle demande au gouvernement ses intentions sur l’anonymat des donneurs.

Agnès Leclair

3 min

Agnès Leclair
Agnès Leclair

ÉTHIQUE Les enfants nés d’un don de gamètes anonyme vont-ils pouvoir accéder à leurs origines ? La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) vient de s’inviter dans ce débat qui va animer la prochaine révision de la loi de bioéthique. Le 5 juin, les juges de Strasbourg ont transmis une requête au gouvernement français pour connaître ses intentions sur l’anonymat des donneurs de gamètes dans le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :