SFR Presse
Le Parisien
17 octobre 2018

Un remaniement mais pas de révolution

Il aura fallu deux semaines, jour pour jour, après la démission de Gérard Collomb pour connaître la composition du nouveau gouvernement, mais Emmanuel Macron l’a reconnu lui-même hier : il n’est pas question de changer de cap.

Olivier Beaumont,Pauline Théveniaud

2 min

Olivier Beaumont et Pauline Théveniaud Et la montagne accoucha… d’une souris. « Il n’y a rien qui bouge, rien qui change dans les équilibres », tranche, acide, un ministre. Après quinze jours d’attente, un record, Emmanuel Macron a donc fini, hier matin, par mettre fin au suspense qui planait autour de son remaniement. Par la voie d’un simple communiqué de l’Elysée, envoyé à 9 h 30 tapantes. Suivi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :