SFR Presse
Libération
16 octobre 2018

Deux enquêtes judiciaires distinctes et simultanées

Les perquisitions de mardi concernent les soupçons d’emploi fictif d’eurodéputés LFI ainsi que le financement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon.

3 min

Al’origine de la vague de perquisitions effectuées mardi dans l’environnement de La France insoumise (LFI), il y a deux enquêtes préliminaires distinctes ouvertes au parquet de Paris et confiées à l’Office anticorruption. La première est relative à l’emploi présumé fictif d’assistants parlementaires européens par le parti de Jean-Luc Mélenchon. La seconde concerne directement la dernière campagne

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :