SFR Presse
Le Figaro
17 octobre 2018

Rémy Heitz, un magistrat engagé à la tête du parquet de Paris

Soutenu par le Conseil national de la magistrature, il succédera à François Molins.

Paule Gonzalès

3 min

1 like

Paule Gonzalès
Paule Gonzalès

JUSTICE Au firmament judiciaire, il a décroché l’une des plus belles planètes. Rémy Heitz, jusque-là directeur des Affaires criminelles et des grâces (DACG), a obtenu mardi l’imprimatur du Conseil supérieur de la magistrature pour remplacer François Molins au parquet de Paris. « Il manque encore le décret du président de la République », précise-t-il depuis son bureau ensoleillé de la place Vendôm

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :