SFR Presse
Sciences et Avenir
28 juin 2018

PAROLES

1 min

« Le rapport national sur le climat [...] a conclu qu'il était extrêmement probable que l'activité humaine soit la première cause du réchauffement climatique, et je n'ai aucune raison de douter de la recherche scientifique à l'origine du rapport » Jim Bridenstine, nouvel administrateur de la Nasa nommé par Donald Trump, reconnaissant qu'il a changé d'opinion au sujet du réchauffement climatique.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :