SFR Presse
La Croix
30 mai 2019

Belfort prise dans la tourmente des turbines à gaz

Mathieu Castagnet et Michel Waintrop

3 min

Mathieu Castagnet  et Michel Waintrop
Mathieu Castagnet et Michel Waintrop

Les déboires de l’usine de Belfort de General Electric s’expliquent largement par les difficultés du marché des centrales à gaz. Ce dernier s’avère beaucoup moins prometteur que prévu. Le plan social annoncé par General Electric (GE) mardi 28 mai frappe de plein fouet la division turbine à gaz de l’usine de Belfort. Celle-ci va perdre 792 postes, sur environ 1 900. Selon la direction, cette co

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :