SFR Presse
Le Télégramme
9 octobre 2019

Un nouveau dispositif au CHRU de Brest

1 min

Jusqu’alors limités aux patients en état de mort encéphaliques, les prélèvements d’organes devraient bientôt pouvoir, au CHRU de Brest, s’effectuer sur des donneurs dont les traitements ont été arrêtés après une longue phase de réanimation. Reste désormais à obtenir le feu vert de l’Agence de biomédecine pour adopter définitivement ce dispositif, nommé Maastricht 3. Page 22

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :