SFR Presse
Le Figaro
21 août 2018

La magie blanche du ballet

Créé en 1832, « La Sylphide » a permis à la ballerine évanescente en tutu long et pointes de devenir la femme idéale des romantiques.

Ariane Bavelier

4 min

2 likes

Ariane Bavelier
Ariane Bavelier

« Mademoiselle Taglioni est une danseuse chrétienne… Elle voltige comme un esprit au milieu des transparentes vapeurs des blanches mousselines dont elle aime à s’entourer, elle ressemble à une âme heureuse qui fait ployer à peine du bout de ses pieds roses la pointe des fleurs célestes », écrit Théophile Gautier. En 1830, Hernani déclenche une bataille. Deux ans plus tard, la création de La Sylphi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :