SFR Presse
Libération
7 novembre 2018

Sécheresse : climat de tensions en Afghanistan

Depuis cinq mois, 250 000 Afghans ont fui leur village à cause des fortes chaleurs, surtout dans l’Ouest. Un exode qui fragilise le pays où les talibans regagnent du terrain.

5 min

«Je m’appelle Hadj Abdul Karim et j’ai deux heures de terre.» Le visage grave et la démarche souple, le doyen à la longue barbe blanche se présente à la façon de son village, Parwana, un bourg de terre sèche à 70 kilomètres de Herat. Ce membre du conseil tribal local, ancien paysan prospère, fait allusion aux réserves d’eau auxquelles ses cultures peuvent prétendre chaque jour. Deux heures pour ar

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :