SFR Presse
Libération
21 juin 2019

En France, les dessinateurs se font un sang d’encre

Le choix du «New York Times» inquiète les caricaturistes français, qui ne comprennent pas pourquoi un dessin problématique doit signer l’arrêt de tous les autres.

2 min

L’expression «jeter le bébé avec l’eau du bain» ne peut s’appliquer mieux qu’à la critique courroucée faite par les dessinateurs de presse français à la décision du New York Times d’en finir avec le genre. Kak, qui œuvre notamment pour l’Opinion, regrette sur Twitter un choix «lamentable» qui «symbolise bien le paradoxe du moment : une autocensure de plus en plus dingue de la parole officielle fac

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :