SFR Presse
Libération
27 juin 2019

Ivo Van Hove se noie dans la Venise de Mozart

Figée dans la grisaille du béton, la mise en scène à Garnier du «Don Giovanni» par le Néerlandais laisse perplexe malgré l’excellence de la distribution.

2 min

Mais qu’est-ce qui se passe avec ce Don Giovanni donné au Palais Garnier ? La mise en scène de la star Ivo Van Hove est statique, morfondue, à l’image de cette Venise de béton où l’action se fige. Déplacement ou scénographie, rien ne vient dynamiser l’ensemble. Et quand, à la fin de la première partie, quelques mannequins de couturière font irruption aux balcons et qu’un ensemble de cordes déboule

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :