SFR Presse

Un trou d'1,5 million d'euros en 2018

Thomas Subervie

2 min

Thomas Subervie
Thomas Subervie

Six organisations représentantes de l'élevage local s'inquiètent du manque de subventions nationales allouées à leurs filières. Sans plus de garanties financières, les jeunes ne pourraient plus s'installer. "Aucun engagement pour 2018, or cette année et les suivantes sont tout aussi préoccupantes." Comme Laure-Hélène Ribola, secrétaire générale des filières animales interprofessionnelles Aribev-Ar

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :