SFR Presse
Le Figaro
16 juin 2019

Grève des urgences : ne pas se tromper sur le diagnostic !

Les urgentistes pâtissent avant tout de la rigidité administrative de notre système de santé, que la troisième révolution technologique condamne à des changements radicaux, argumente l’économiste*.

Bouzou, Nicolas

3 min

Bouzou, Nicolas
Bouzou, Nicolas

Les urgences sont en train de s’effondrer sous le poids de la bureaucratie et de la rigidité de la gouvernance hospitalière. Entendre certains syndicats d’urgentistes expliquer que la crise actuelle émane d’un « excès de libéralisme » prêterait à rire si le sujet n’était pas si grave. En France, les urgences, où transitent plus de 20 millions de personnes par an, sont à 80 % effectuées dans les hô

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :