SFR Presse

Une vie gâchée par la colère

1 min

SAINT-ANDRÉ. Nicolas, tout juste majeur et un casier déjà long comme le bras, vient de se confronter à la justice des adultes pour la première fois. Déjà habitué des prétoires, il n’apparaît pas du tout impressionné par l’audience publique. Quelques réponses, l’invocation de son droit au silence par moment, et une phrase lapidaire pour clore les débats. "J’assume ce que j’ai fait, je veux ma peine

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :