SFR Presse

Enver est contre tous

1 min

Roman noir. Il suffit parfois d’un premier chapitre pour établir la singularité d’une œuvre. Dans l’Albanie d’Enver Hoxha, les héros sont négatifs, mais rien n’est mieux après la dictature. « La démocratie est une blague. Le communisme était peut-être une prison, mais le capitalisme ressemble au couloir de la mort. » Arben, mauvaise graine par excellence, est un protagoniste en cavale qui flirte a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème