SFR Presse
Libération
13 août 2019

Hongkong : «Plus ils vont taper, plus on va se rebeller»

Signe de la radicalisation du conflit, l’aéroport restait bloqué mardi pour la deuxième journée consécutive, en dépit de la violente semonce de Pékin.

3 min

Couloirs bondés, escaliers à l’arrêt, trains bloqués, passagers empêtrés dans la foule de manifestants, check-in suspendus : l’aéroport international de Hongkong, d’ordinaire si fluide et efficace, n’était à nouveau mardi qu’une pâle copie de lui-même sous la pression de centaines de personnes déterminées à répondre «œil pour œil» aux coups de la police et au «mépris des autorités» et ce, en dépit

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :