SFR Presse
Le Figaro
10 décembre 2018

Le choix de l’humilité pour se relancer

Guillaume Tabard

2 min

Guillaume Tabard
Guillaume Tabard

F aute avouée, à moitié  pardonnée ? Si l’adage dit  juste, Emmanuel Macron a  fait la moitié du chemin. C’était un préalable. Face à un pays qui, dans une forte proportion, se sent humilié, il fallait un acte fort d’humilité. Le chef de l’État l’a fait. En reconnaissant avoir pu « blesser » par ses propos ; en admettant que l’effort demandé aux retraités avait été « trop important » et « pas jus

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :