SFR Presse

Au tribunal, Bernard Tapie rejoue la vente d’Adidas

2 min

« Qui sont les escrocs ? » : au deuxième jour de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire de l’arbitrage frauduleux de 2008, Bernard Tapie a retracé mardi le feuilleton de la revente d’Adidas dans les années 1990, réaffirmant avoir été « volé » par le Crédit Lyonnais. Le tribunal fait un grand saut dans le passé, en 1992. Bernard Tapie – qui à 76 ans lutte aujourd’hui c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :