SFR Presse
Libération
12 juillet 2019

Vers une concurrence sans révolution

Prévue d’ici fin 2020 sur les lignes secondaires avant d’être étendue au transport régional, l’exploitation par d’autres entreprises ne devrait pas faire baisser les tarifs.

2 min

1 like

Longtemps virtuelle, l’ouverture à la concurrence du rail français est maintenant une réalité. Des trains qui ne seront pas exploités par la SNCF effectueront des liaisons dans l’Hexagone d’ici la fin de l’année prochaine pour les lignes secondaires et en 2023 pour les lignes régionales. Après avoir longtemps traîné des pieds, la France s’est retrouvée au pied du mur face aux directives européenne

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :