SFR Presse
Le Figaro
24 septembre 2018

Pour les lacry mogènes, une formation encore fantôme

Jean Chichizola

3 min

Jean Chichizola
Jean Chichizola

DÉSARMER les polices municipales au moment où il est question d’armer les agents de sécurité privés ? Au cœur de l’été, un imbroglio administratif sur le droit de porter des bombes lacrymogènes de plus de 100 millilitres a semé le trouble chez des élus locaux et des organisations représentatives de policiers municipaux avant que le ministère de l’Intérieur rectifie le tir. Tout commence le 29 jui

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :