SFR Presse
Midi Libre
1 avril 2019

Déchéance de Battisti : la polémique enfle à Frontignan

S-J. T.

2 min

S-J.         T.
S-J. T.

Hérault. L’opposition tire à boulets rouges sur le maire qui avait fait l’écrivain citoyen d’honneur de la ville. Les aveux de Cesare Battisti sur sa responsabilité dans quatre meurtres lorsqu’il était militant d’extrême-gauche en Italie dans les années 70 ont fait l’effet d’une bombe à Frontignan (Hérault). L’opposition municipale en a profité pour tacler le maire Pierre Bouldoire, fervent défens

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :