SFR Presse
Le Figaro
2 août 2019

Un deuxième vaccin pourrait être autorisé

Soline Roy

1 min

Depuis le début de l’épidémie, plus de 178 000 personnes ont reçu le vaccin rVSV-ZEBOV-GP, de l’américain Merck. Il s’agit d’un vaccin vivant dont le vecteur est le virus de la stomatite vésiculaire (maladie touchant les bovins, porcs et chevaux), qui accueille un gène codant pour une protéine de la souche Zaïre du virus Ebola (la plus létale et responsable de la plupart des épidémies connues parm

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :