SFR Presse
Var Matin
14 mai 2019

Alain Delon et le Festival : l’écrin d’une star absolue

3 min

Cette palme d’honneur du Festival, c’est l’épilogue d’une longue histoire ? En tout cas, ce n’est pas un truc illégitime, car j’ai fait une carrière impensable. J’ai commencé en 1957, j’ai tourné avec des gens incroyables qui m’ont tout donné : Visconti, Melville, Clément, Losey… Je leur dois tout, moi je ne suis qu’un interprète. Ce sont eux qui m’ont fait, qui m’ont créé. Ces gens-là me manquent

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :