SFR Presse
Var Matin
30 juillet 2018

Au Mali, une présidentielle à hauts risques pour le Sahel

1 min

Les Maliens votaient hier pour un scrutin présidentiel à fort enjeu crucial pour l’avenir du pays. Quelque huit millions d’habitants de ce vaste pays enclavé d’Afrique de l’Ouest, comptant une vingtaine d’ethnies, devaient décider de reconduire le président Ibrahim Boubacar Keïta, 73 ans, ou élire un de ses 23 concurrents, dont le chef de l’opposition, Soumaïla Cissé, et une seule femme, Djeneba N

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :