SFR Presse
La Voix du Nord
19 août 2019

Un train de retard

1 min

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) vient de lancer un appel à candidatures auprès de laboratoires et organismes scientifiques spécialisés afin de déterminer le « potentiel caractère cancérogène » du glyphosate. Les premiers résultats de cette étude devraient être connus d’ici 18 mois. Le brevet déposé par Monsanto pour l’utilisation de cette molécule comme herbicide datant de 45 ans,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :