SFR Presse
Libération
22 mai 2020

Ezéchiel Pailhès : «Oh» oui !

En mettant en musique Victor Hugo ou Pablo Neruda, l’ex-Noze propose une expérience onirique renversante.

Patrice Bardot

2 min

Patrice Bardot
Patrice Bardot

Est-ce que c’est inscrit dans leur ADN ? Ou bien la conséquence d’une éducation musicale en zigzag ? Ou peut-être même les deux à fois ? Certains artistes, nos préférés, élèvent l’étrangeté au rang de la plus belle des vertus. Ezéchiel Pailhès compte parmi ceux-là. Et ça ne date pas d’aujourd’hui. Il y a plus de quinze ans de cela, ce pianiste de formation jazz lançait avec son ami Nicolas Sfintes

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :