SFR Presse

Trente-cinq ans à courir après Noah

J. Re.

1 min

J. Re.
J. Re.

Yannick Noah n’avait que vingt-trois ans quand il a triomphé de Mats Wilander en finale de Roland-Garros en 1983. Il ne brillera pourtant plus jamais en Grand Chelem, ne dépassant qu’une fois le stade des quarts (Australie 1990) et ne battant plus le moindre top 10 en Majeur. Pourquoi reste-t-il néanmoins la référence écrasante du tennis français masculin depuis trente-cinq ans ? Parce que personn

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :