SFR Presse
Libération
22 juin 2018

Au Pakistan, des Soufis plus cruels que spirituels

A l’approche des législatives, le parti Tehreek-e-Labaik, à l’origine une secte soufie ultraviolente, gagne du terrain. Il revendique d’avoir pour seul slogan «le prophète» et glorifie des assassins.

5 min

C’est un lieu de pèlerinage particulièrement apprécié aux rayons du couchant, quand la touffeur décline sur les collines bombées du nord d’Islamabad et sur ce mausolée érigé à la gloire d’un assassin. Le policier Mumtaz Qadri, exécuté pour avoir abattu en 2011 le gouverneur de la puissante province du Pendjab, Salman Taseer, y repose. Celui qui était alors son garde du corps l’accusait d’avoir «bl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :