SFR Presse

La trêve en Libye peut-elle redonner vie au dialogue politique ?

ANTOINE MALO

2 min

C’est un accord obtenu à l’arraché, comme souvent en Libye. Hier, les troupes du maréchal Haftar, l’homme fort de l’est du pays qui contrôle aujourd’hui une bonne partie du territoire, ont accepté la trêve humanitaire réclamée par l’ONU. Quelques heures auparavant, à Tripoli, ses adversaires, regroupés au sein du gouvernement d’union nationale dirigé par Fayez Al-Sarraj, avaient déjà accepté de fa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :