SFR Presse
La Provence
8 juin 2018

À Mazaugues, on aide les reines à se reproduire

1 min

Marine n’a pas eu à se plaindre de l’hiver. Installée dans le Lubéron, cette jeune apicultrice n’a subi que 2 % de mortalité dans ses 75 ruches. Une goutte de miel, comparée aux 80 % parfois vécus en Bretagne. "Mes ruches sont situées assez loin des cultures et des pesticides, nuance-t-elle. Mais ce n’est pas suffisant. Grâce à ma formation, j’ai appris à faire une bonne mise en hivernage des abei

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :