SFR Presse
Corse Matin
8 juin 2018

"La personne qui a été enterrée, on ne sait pas qui c’est"

2 min

Associations, élus et les autorités partagent la même crainte depuis le printemps. Depuis la fonte des neiges et la reprise du passage des migrants par les cols de Montgenèvre ou de l’Échelle dans les Hautes-Alpes. Celle de découvrir un corps sous la neige ou au bord de la route. Un homme ou une femme retrouvé mort après la dangereuse traversée de nuit et à pied de la frontière franco-italienne. C

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :