SFR Presse
Le Figaro
28 décembre 2018

Amos Oz, une voix engagée pour la paix

DISPARITION Infatigable partisan de la réconciliation, le grand romancier israélien s’est éteint à 79 ans.Par Thierry Clermont tclermont@lefigaro.fr

Thierry Clermont

3 min

1 like

Thierry Clermont
Thierry Clermont

Candidat malheureux au prix Nobel de littérature depuis des années, l’écrivain israélien Amos Oz, le plus célébré de sa génération, est décédé le 28 décembre, des suites d’un cancer. Traduit dans une quarantaine de pays, cet ardent défenseur de la paix était connu autant pour ses romans et ses essais que pour ses prises de participation tranchées aux vifs débats entourant le conflit israélo-palest

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :