SFR Presse
Le Figaro
19 novembre 2018

240 gardes à vue et 75 personnes bientôt convoquées devant les tribunaux correctionnels

Paule Gonzalès

1 min

La justice ne désarme pas face aux « gilets jaunes ». Elle suit son cours et ses statistiques rendent compte de l’intensité des débordements du week-end dernier. Via les remontées faites par la direction des affaires criminelles et des grâces, la Chancellerie a recensé 240 gardes à vue « prises notamment des chefs de violences volontaires aggravées, rébellion, outrage, dégradation, participatio

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :