SFR Presse

Toulouse, épicentre du futur spectromètre capteur de trous noirs X-IFU et ses 4 000 détecteurs

Gérald Camier

2 min

Gérald Camier
Gérald Camier

Pour résumer ces fameux trous noirs qui peuplent l’Univers, une définition éclairante de Jean-Pierre Luminet, directeur de recherche au CNRS (laboratoire astrophysique de Marseille) : « C’est sans doute l’objet le plus fascinant de tout le bestiaire de l’astrophysique. C’est une région de l’univers, de l’espace-temps, dans lequel le champ de gravitation est si intense que rien ne peut s’en échappe

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :