SFR Presse

Nouvel art de la guerre

1 min

MILITAIRE Lorsqu’en 1482, il propose au duc milanais Sforza de se mettre à son service, Vinci n’hésite pas à se définir comme « constructeur d’engins de guerre » comme des bombardes « commodes et faciles à transporter ». Plus tard, il propose aux Vénitiens de perfectionner les défenses de leur cité. Il imagine le premier canon se chargeant par la culasse (ci-contre), mais il faudra attendre un aci

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :