SFR Presse
La Dépêche du Midi
7 décembre 2019

Condamné à 30 ans de réclusion, Willy Bardon tente de se suicider

2 min

Ce procès « hors norme » – treize jours d’audience, 47 témoins, 180 auditions –, semblait avoir trouvé son épilogue lorsque la cour d’assises de la Somme a condamné hier soir Willy Bardon à 30 ans de réclusion criminelle pour enlèvement et séquestration suivis de mort et le viol d’Elodie Kulik en 2002. Sur le banc des parties civiles, Jacky Kulik, le père de la victime, s’est effondré, en larmes,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :