SFR Presse

Face à la “bataille perdue” du portable en prison, l’ambitieux chantier de la chancellerie

3 min

ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE. "Les portables en prison, c'est une bataille perdue", estime un cadre de la pénitentiaire. Pour contrer la prolifération, la chancellerie a lancé simultanément deux grands chantiers : le brouillage des communications mobiles et l'installation de 50 000 téléphones fixes dans les cellules. La maison d'arrêt parisienne de la Santé, qui rouvrira ses portes le 7 janvier ap

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :