SFR Presse
Le Figaro
7 août 2019

Usés par les attaques, les parlementaires LREM renforcent leur sécurité

Marylou Magal

2 min

« LA DÉMOCRATIE est à mal, puisque l’on essaye d’influer sur nos votes en nous mettant la pression », déplore Corinne Vignon, députée La République en marche de Haute-Garonne, dont la permanence a été taguée lundi. C’est la quatrième attaque subie par la parlementaire, qui avait déjà vu ses locaux murés, une tonne de purin déversée devant son domicile et la clôture de son logement taguée. Depuis

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :