SFR Presse
L'Équipe
23 août 2018

Objectif maintien, saison II

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL,LAURENT CAMPISTRON,AGEN – Ces dernières semaines, Mauricio Reggiardo a souvent entendu la même réflexion : « Fais gaffe, pour un promu, la deuxième année est souvent plus difficile que la première. » Ce n’est pas faux. « Je n’ai jamais vécu ça, donc je fais confiance aux gens qui me le disent. C’est pour ça qu’on a encore monté d’un cran le curseur de l’exigence. »,L’entraîneur argentin entend aussi régulièrement que son équipe a beaucoup perdu avec les départs de son troisième-ligne et capitaine Antoine Erbani (Pau), de son centre Pierre Fouyssac (Toulouse), ou de ses ailiers George Tilsley (Bordeaux-Bègles) et Filipo Nakosi (Toulon). Que la balance entre départs et arrivées ne penche pas du bon côté, et que le SUA aura donc du mal à faire aussi bien que la saison dernière, quand il avait arraché la onzième place de la saison régulière à la faveur d’une fin de Championnat excitante. « On va batailler, admet-il. L’objectif sera encore le maintien, c’est clair et net. Et si on doit passer par un barrage pour se sauver, on le fera. Mais même si on a perdu des joueurs importants, et sans leur manquer de respect, je ne crois pas qu’on soit perdant avec ceux qui les ont remplacés. »

2 min

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL,LAURENT CAMPISTRON,AGEN – Ces dernières semaines, Mauricio Reggiardo a souvent entendu la même réflexion : « Fais gaffe, pour un promu, la deuxième année est souvent plus difficile que la première. » Ce n’est pas faux. « Je n’ai jamais vécu ça, donc je fais confiance aux gens qui me le disent. C’est pour ça qu’on a encore monté d’un cran le curseur de l’exigence. »,L’entraîneur argentin entend aussi régulièrement que son équipe a beaucoup perdu avec les départs de son troisième-ligne et capitaine Antoine Erbani (Pau), de son centre Pierre Fouyssac (Toulouse), ou de ses ailiers George Tilsley (Bordeaux-Bègles) et Filipo Nakosi (Toulon). Que la balance entre départs et arrivées ne penche pas du bon côté, et que le SUA aura donc du mal à faire aussi bien que la saison dernière, quand il avait arraché la onzième place de la saison régulière à la faveur d’une fin de Championnat excitante. « On va batailler, admet-il. L’objectif sera encore le maintien, c’est clair et net. Et si on doit passer par un barrage pour se sauver, on le fera. Mais même si on a perdu des joueurs importants, et sans leur manquer de respect, je ne crois pas qu’on soit perdant avec ceux qui les ont remplacés. »
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL,LAURENT CAMPISTRON,AGEN – Ces dernières semaines, Mauricio Reggiardo a souvent entendu la même réflexion : « Fais gaffe, pour un promu, la deuxième année est souvent plus difficile que la première. » Ce n’est pas faux. « Je n’ai jamais vécu ça, donc je fais confiance aux gens qui me le disent. C’est pour ça qu’on a encore monté d’un cran le curseur de l’exigence. »,L’entraîneur argentin entend aussi régulièrement que son équipe a beaucoup perdu avec les départs de son troisième-ligne et capitaine Antoine Erbani (Pau), de son centre Pierre Fouyssac (Toulouse), ou de ses ailiers George Tilsley (Bordeaux-Bègles) et Filipo Nakosi (Toulon). Que la balance entre départs et arrivées ne penche pas du bon côté, et que le SUA aura donc du mal à faire aussi bien que la saison dernière, quand il avait arraché la onzième place de la saison régulière à la faveur d’une fin de Championnat excitante. « On va batailler, admet-il. L’objectif sera encore le maintien, c’est clair et net. Et si on doit passer par un barrage pour se sauver, on le fera. Mais même si on a perdu des joueurs importants, et sans leur manquer de respect, je ne crois pas qu’on soit perdant avec ceux qui les ont remplacés. »

Le SUA s’est-il vraiment affaibli durant l’intersaison ? Vraiment ? Reggiardo développe. Cite l’ouvreur Loïc Berdeu et le deuxième-ligne colombien Andrés Zafra, « deux jeunes espoirs prêtés par Lyon ». Le pilier Yohan Montès, « un trentenaire qui remplace un autre trentenaire (Arthur Joly) ». Le flanker Romain Briatte, « qui monte en puissance et n’avait rien à faire en Pro D 2 (Aurillac) ». Les a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :