SFR Presse
Le Figaro
2 juillet 2018

Doré, Pissarro, Monet : l’appel de Londres

ARTS En 1870, la guerre franco-prussienne et la Commune poussent des artistes à rejoindre l’Angleterre. Mais ils étaient déjà quelques-uns à exercer outre-Manche. L’exposition du Petit Palais nous le rappelle.

Eric Biétry-Rivierre

4 min

Eric Biétry-Rivierre
Eric Biétry-Rivierre

Ne vous fiez pas au titre de cette exposition en 140 œuvres montée au Petit Palais, en partenariat avec la Tate ­Britain. Certes « Les impressionnistes à Londres, artistes français en exil » inclut Monet, Pissarro et Sisley (un Britannique, quoique né à Paris) chassés par la guerre franco-allemande de 1870 et la Commune. Mais, d’une part, ils n’ont été appelés impressionnistes qu’à partir de 1874.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :