SFR Presse

Baupin : les prévenus relaxés

1 min

La justice a relaxé vendredi les journalistes, poursuivis par l’ancien député en diffamation pour avoir donné la parole aux femmes accusant Denis Baupin d’agressions sexuelles et de harcèlement. Mais les propos poursuivis ont été jugés « diffamatoires », car ils n’ont pas pu faire l’objet d’un débat contradictoire. Les prévenus ont été relaxés au nom de la « bonne foi ». L’ancien élu, qui nie les

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :