SFR Presse
Sud Ouest
18 juillet 2018

Le Spuc fixé sur son sort

A. M.

1 min

A. M.
A. M.

Quatre créneaux supplémentaires. C’est la décision prise par Franck Raynal, maire de Pessac, concernant la demande du Spuc Roller. « Il était totalement impossible de leur donner l’intégralité de la jouissance de la salle Roger-Vincent 2 (RV2), le handball occupe aujourd’hui une partie importante du lieu », explique-t-il. En récupérant cinq créneaux à la salle Bellegrave, le Spuc Handball en laiss

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :