SFR Presse
Sud Ouest Dimanche
19 août 2018

Matteo Salvini garde le cap

Pauline Belli, à Rome

3 min

Pauline Belli, à Rome
Pauline Belli, à Rome

ITALIE Le ministre de l’Intérieur peste contre l’Europe et les migrants, y compris le soir de la tragédie de Gênes Bronzé comme un surfeur, fidèle à son look « proche du peuple, loin des élites », Matteo Salvini incarne toujours plus le symbole de l’autoritarisme. En martelant sa devise « Les Italiens d’abord », dans une Europe où crispations identitaires et xénophobie s’exacerbent, il est perçu p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :